Cuisine Myanmar

La gastronomie birmane

La gastronomie birmane rassemble des mets culinaire d’influence chinoise, thaïlandaise et asiatique en général. On y trouve même des restaurants indiens voire népalais de part son histoire dans les régions du nord.

Bien entendu la base des plats est….le riz bien sûr !
Les plats typiques que l’on trouve très souvent en Birmanie, que ce soit dans les petits restaurants, boui-boui, ou resto quand on s’arrête lors des trajets en bus, sont de multiples plats de légumes ou de viandes à choisir que l’on sert avec du riz. Un peu du style du Sri-Lanka avec leur rice &curry.
Nous en mangions de temps en temps et les meilleurs que l’on ait goûtés étaient pendant nos trecks à Hsipaw ou Kalaw. Ceux faits maison. À vrai dire même ceux en bord de route type restaurant collectif n’étaient pas mauvais.
Des variantes de ce plat sont disponibles d’une manière plus arrangée mais dans des restaurants un peu plus chers que nous avions l’habitude de fréquenter. Nous  n’en avons pas fait.

Salade aux feuilles de thé

Dans le nord du pays où les plantations de thé sont nombreuses, un des plats typiques est la salade aux feuilles de thé. Il s’agit d’un plat froid composé de feuille de thé vert et de cacahuètes. C’est pas mauvais mais pas fou non plus.

 fried rice teal leaves, Myanmar

Shan noodles

Plats typiques de la région Shan. Bol de nouilles de riz avec une sauce de tofu et quelques légumes. Le tout est assez gluant. On en a mangé dans un petit marché à Inle entourés de locaux.

noodles shan, Myanmar

Plats classiques

En tant voyageurs de longue durée, notre budget journalier ne nous permettait pas de tester tous ces plats et nous nous rabattions la plupart des cas sur les plats les moins chers de la carte : du fried rice et du fried noodle (~1€). Pour varier, on les prenait soit au poulet soit aux légumes soit au poulet…;) on n’osait pas trop de prendre les plats à base de porc pour question sanitaire. À voir la « chaîne du froid » et la conservation de la viande dans les marchés, on se dit qu’avec du poulet bien cuit, on limite les risques.  Quand le resto (boui-boui) nous semblait pas trop clean, on préférait demander sans viande!
Autant vous dire que le fried rice et fried noodle, on en a notre claque !!

Nous n’avons pas vraiment trouvé de street food comme on peut en trouver dans d’autres pays d’Asie (enfin qui nous paraissait mangeable nous européens 😉 ). De plus, la nourriture birmane est très grasse, tout est revenu dans l’huile.

Peu de jus de fruits pressés, malheureusement pour nous qui adorons ça.

Le prix des fruits est assez cher comparé aux prix moyens (en tout cas pour nous touristes qui voulons en acheter, négocier est assez dur). On trouve des pommes locales et importées, des pastèques, des oranges et clémentines, bananes. Ce n’était peut être pas la bonne saison pour les fruits.

À Bagan, on s’est fait un petit plaisir à manger un bon burger maison et un plat de spaghetti carbonara dans le resto cité dans l’article. Ça fait du bien de temps en temps mais chuuut gardez le pour vous 🙂

À hpa-an, suite à la fête des lumières ayant eu lieu une journée auparavant, les patrons de notre hôtel proposaient deux soirs de suite des repas le soir. Tout le village y venait dîner gratuitement. Et nous n’avons pas été exclu de la fête ! En rentrant de nos journées, à peine arrivés devant l’hôtel, la patronne nous attrapait par le bras pour nous faire asseoir aux tables installées pour l’occasion pour partager leur repas! On y a donc dîné 2 fois de suite. Les locaux avec qui nous étions à table étaient tous amusés de voir des têtes blanches avec eux et manger avec eux. Cool, c’était bon et ça fait toujours des plats d’économisés non prévus. On achetait une pastèque ensuite et des bières pour le dessert avec l’argent économisé.

Les boissons

En Birmanie, nous avons trouvé du Rhum, du whisky et de la bière.
Il y a deux types de bières locales : la Myanmar et la Mandalay. Nous avons goûté seulement la Myanmar. C’est une lager blonde et légère. C’est agréable après une chaude journée. De la bière pression est aussi disponible dans certains restos mais elle n’est pas terrible. NOM?
Je pense que les boissons nationales sont le whisky le midi et le Mandalay Rum le soir!! C’est assez impressionnant voire pas vraiment rassurant même triste de voir autant de bouteilles de whisky le midi sur les tables. Nous avons vu cela de très nombreuses fois le midi, whisky et bières.
Le soir, c’est plutôt autour du Mandalay Rum que les birmans se retrouvent comme nous en avons fait l’expérience à Kalaw (voir article sur Kalaw). Et cela tous les jours… cela nous a tout de même interpellé. Il faut savoir qu’ici la bouteille de Rum n’est qu’à 2€, alors ils ne s’en privent pas malheureusement. Celle de whisky est dans la même gamme de prix.

Astuce: On vous partage une astuce que peu de personnes connaissent!!
Gardez bien vos capsules de bière Myanmar car cela peut vous rapporter gros! enfin une autre bière gratos quoi! Retirez l’opercule en caoutchouc au verso de la capsule et s’il y a marqué « Myanmar », montrez la au patron et vous aurez une nouvelle bière gratos!

Cette étape birmane culinairement parlant ne nous a pas laissé un souvenir gustatif marqué (sinon on a vraiment adoré le pays. Voir notre bilan). Les autres voyageurs rencontrés sont aussi du même avis (les français tout du moins). Ce n’est pas un panel de nourriture varié que l’on a rencontré.
Heureusement que nous allons ensuite nous rattraper avec la gastronomie thaïlandaise qui se veut plus variée et avec plus de saveurs!

Mathilde et Philippe

En couple depuis 7 ans, nous partons en septembre 2015 pour un voyage d’un an autour du monde. Au programme: Asie, Océanie et Amérique du Sud. Nous partagerons avec vous nos aventures durant cette année folle qui nous attend. N’hésitez pas à nous laisser vos commentaires !

2 commentaires

  1. Effectivement ça n’a pas l’air waouh! et même si les fried rice & noodle ont l’air délicieux, je comprends que vous ayez fait une overdose! ^^

Laissez-nous un commentaire